MFR de Neufchatel en Bray L'alternance au coeur de la formation.
RENSEIGNEMENTS PREALABLES A UN DEPOT DE CANDIDATURE

FORMATIONS

Questions les plus fréquentes (FAQ)

 
 
Deux conditions doivent être réunies pour que votre enfant puisse s'inscrire à la MFR de Neufchâtel en Bray. Tout d'abord, il doit avoir validé une classe de 3ème.
Il faut ensuite que votre enfant ait 14 ans avant le 31 décembre de l'année de sa rentrée à la MFR.
Les coûts sont indiqués dans la rubrique "Formation" CGESCF. Cette somme comprend les frais pédagogiques, les frais de restauration et d'hébergement.

Tout d’abord il faut vérifier que la passion puisse se traduire en orientation professionnelle puis en projet. La meilleure façon de le vérifier est de se confronter à la réalité d’un élevage ou d’une pension en faisant un stage découverte. Le quotidien de ces structures regroupe des activités  diverses et variées comme le nettoyage des boxes, le nourrissage et le toilettage des animaux. Les conditions de travail, très souvent en extérieur, sont à éprouver également. Sans pour autant l’exclure, le quotidien d’un stagiaire ne se résume pas à « faire des câlins aux chiots ».

Ensuite lorsque le jeune a confirmé son choix de travailler avec les animaux ; que ce soit en tant qu’éleveur, dresseur, soigneur animalier, assistant vétérinaire, etc…, il peut déposer son dossier de candidature auprès de la MFR de Neufchâtel en Bray en vue de préparer le Bac Pro CGESCF ( conduite et gestion d'une entreprise du secteur canin ou félin) en 2 ou 3 ans suivant que l’on vienne de 3ème ou du lycée.  En effet quel que soit le choix du futur métier, le Bac Pro élevage permet d’obtenir les bases pour, soit poursuivre après le bac en BTS ou école d’ASV, soit travailler directement. Vous l’aurez compris, passage obligé pour obtenir un diplôme dans les métiers du chien, le bac pro élevage permet d’ouvrir la voie de l’insertion professionnelle.

Enfin, si le dossier de candidature est retenu le jeune sera convié à un entretien de recrutement à la MFR.

Tout le monde a sa chance. Chaque dossier de candidature est étudié individuellement et une réponse écrite est systématiquement renvoyée à la famille.

Certes, il y a plus de demandes que de places proposées. Ceci est dû en partie au fait que la MFR de Neufchâtel en Bray ne comporte que 3 classes en tout, c’est-à-dire les 3 années du Bac Pro. Il y a donc une sélection qui s’opère naturellement mais les critères sont clairement donnés.

Il y a trois grands types de critères étudiés : le projet professionnel, la motivation scolaire et le comportement en général.

Tout d’abord, comme précisé à la question précédente, il est impératif que le jeune ait vérifié son désir, sa passion en ayant effectué un stage, un essai, une découverte en milieu  professionnel ; soit dans un élevage, une pension, un refuge ou une SPA, ou bien encore chez un vétérinaire, une animalerie, suivant son projet.

Ensuite la motivation scolaire correspond souvent aux commentaires que l’on retrouve sur les bulletins scolaires. Pour nous les appréciations sont aussi importantes, voire plus encore, que les notes elles-mêmes. En effet, un jeune qui aurait, par exemple, 8 ou 9 de moyenne en maths ou en français mais avec des commentaires montrant des efforts, du sérieux malgré les difficultés, etc… aura de meilleures chances que celui qui afficherait 11 de moyenne mais avec des commentaires montrant un manque d’investissement ou indiquant un manque de travail.

En résumé nous pouvons dire qu’un élève qui n’a pas la moyenne a toutes ses chances à partir du moment où ses appréciations scolaires démontrent une réelle motivation et un engagement dans le travail personnel.

Enfin le troisième critère se situe au niveau du comportement en général. Travailler au quotidien avec les animaux nécessite une bonne maîtrise de soi et par conséquent un comportement irréprochable vis-à-vis des camarades, des professeurs, est exigé. Les bavardages font également parti des critères étudiés. Un bon état d’esprit, de camaraderie est de rigueur dans notre école car les jeunes vivent ensemble pendant la session à la MFR. Outre l’ambiance de classe qui doit être de qualité, la vie résidentielle, l’internat, obligatoire chez nous, sont autant de moments où le collectif prend tout son sens. C’est pourquoi nous attachons une grande importance au bon comportement des jeunes en règle générale.

Effectivement la particularité de la MFR est de proposer le Bac Pro élevage en alternance sous statut scolaire. Cela signifie que le jeune va vivre ses 3 années de formation en alternant chaque semaine ou quinzaine une session à la MFR et une autre en milieu professionnel. C’est une obligation.

Les stages sont trouvés par la famille. Parfois certaines rencontrent des difficultés au début mais chaque année, je peux vous assurer que tous les jeunes finissent par trouver un lieu de stage.

Il n’y a pas de liste type fournit par la MFR mais en revanche il y a une méthode qui fait ses preuves chaque année : c’est la détermination du jeune auprès du professionnel.

Dans le milieu canin ou félin, comme dans d’autres domaines d’ailleurs, on constate souvent que nos éleveurs sont avant tout des passionnés. Par conséquent ils attachent beaucoup d’importance à ce que les jeunes viennent se présenter eux-mêmes, viennent à leur rencontre pour expliquer leur projet, pour montrer leur motivation. Le rôle des parents reste primordial dans cette méthode, car souvent ce sont eux qui accompagnent leur jeune et qui valident ensuite les conditions d’accueil avec le maitre de stage mais il n’en demeure pas moins que c’est au jeune de faire les 1ères démarches de contact par téléphone.

C’est toute l’importance de l’engagement et de l’autonomie du jeune dans notre formation professionnelle.

Une convention est signée entre le maître de stage,la MFR et les parents. L'élève a un statut scolaire, il se trouve en stage (élevage,pension,..). Il ne s'agit pas d'un contrat de travail.
Tous les élèves sont internes. Des activités pédagogiques et culturelles sont proposées. Il est également important que les élèves soient disponibles toute la durée de la semaine pour avoir le meilleur enseignement possible. Ainsi un heure d'étude est obligatoire de 18h00 à 19h00.
Les élèves ne sont pas logés à la MFR pendant les périodes de stages. Ils peuvent être hébergés chez leur maître de stage si ce dernier dispose d'une structure d'accueil.
Les MFR sont des établissements privés sous contrat avec le Ministère de l'Agriculture. Il est possible de bénéficier des bourses de transport  et des bourses nationales d'études.
En partie seulement, des contrôles continus sont réalisés à la MFR dont les notes seront comptabilisées pour l'examen final.